TEATRO DEL SILENCIO / Résidence de création au Parapluie

Du 25.02.2017 18:00 jusqu'au 25.02.2017 20:00
Catégories: Culture, Informations

La compagnie Teatro del Silencio, en résidence de création au Parapluie, vous propose une rencontre samedi 25 février 2017 à 18h autour de sa prochaine création Oh ! Secours.

Accès gratuit - tout public - réservation obligatoire sur www.aurillac.net

 

TEATRO DEL SILENCIO

Oh ! Secours

Résidence de création au Parapluie du 5 au 28 février 2017 – Etape de travail et rencontre le samedi 25 février 2017 à 18h

Oh ! Secours est un voyage dans l’univers de Samuel Beckett à travers le dialogue poétique de Beckett et Godot, laissé par le dramaturge chilien Juan Radrigán.

Oh ! Secours convoque les différents personnages beckettiens et leurs histoires, évoque ces questionnements sur l’absolu, sur notre existence et celle de Dieu, sur l’errance et le vide de l’attente avec l’humour que Beckett et Radrigán aimaient tant.

Dans un langage propre au Teatro del Silencio, mêlant mime corporel dramatique, danse, cirque, au rythme d’une musique jouée en direct, Oh ! Secours prendra le spectateur par surprise dans la ville à travers des “dramaticules déambulatoires”, auxquelles participera la population, et réunira le plus grand nombre dans un spectacle de place, pour faire redécouvrir ces auteurs, qui n’avaient probablement jamais rêvé d’exister dans la rue.

Teatro del Silencio > éléments biographiques

Le Teatro del Silencio a été créé au Chili en 1989 par Mauricio Celedon. Les premiers spectacles, de 1989 à 1995, faisaient abstraction du verbe et étaient conçus pour la rue : Gargantua (1989), Transfusión (1990), Ocho Horas (1991), Malasangre (1991), Taca Taca Mon Amour (1993). En sortant de l’espace traditionnel de la salle de spectacle vers la place publique, la rue, les parcs, les gymnases, il s’agissait pour la compagnie de toucher un public qui n’avait que peu ou pas l’occasion de se rendre au spectacle.

A partir de 1995, des rencontres et les recherches des membres de la compagnie, les ont rapprochés du cirque et de l’acrobatie aérienne. C’est donc à travers cet univers, en développant un travail sur la verticalité de l’espace scénique, qu’ils ont créé Nanaqui - Dossier 262 602 - L’homme qui se dit poète (1997). Un spectacle de théâtre cirque, une pantomime de rock et de fureur dédiée à Antonin Artaud.

L’année 1999 a marqué un pas décisif dans l’évolution de la compagnie : elle s’installe en France, à Aurillac – capitale du théâtre de rue - grâce au double soutien du Ministère de la Culture et de la Communication-DRAC Auvergne et de la Ville d’Aurillac. Sept créations voient le jour durant cette implantation auvergnate Alice Underground (1999), Amloï o como lo dijo Hamlet (2002), O Divina la Commedia - Inferno (2003), Le Cas Büchner (2004), O Divina la Commedia - Une Mère et ses enfants au Purgatoire (2005), O Divina la Commedia - Paraíso (2007), Malasangre (Reprise 2009/2010-Commande pour la commémoration du bicentenaire de la République du Chili). Le Teatro del Silencio fait également l’acquisition durant cette période, d’un formidable outil de travail et de diffusion : un chapiteau de 24 mètres de diamètre et son gradin de 550 places qui sera réinvesti dans des projets territoriaux.

2010/2011, nouvelle étape importante, la troupe s’implante en Île-de-France forte des partenariats développés avec le Théâtre Jacques Prévert, la ville d'Aulnay-sous-Bois, le Conseil Général de Seine-Saint-Denis et la Drac Ile-de-France et de leurs soutiens. En coproduction avec le Théâtre Jacques Prévert et la ville, le Teatro del Silencio crée Emma Darwin (2010), Le Musée du Bout du Monde I, II et III (2011-2012-2013), une trilogie de spectacles de rue impliquant la population et les structures culturelles et associatives de la ville, ainsi que L'Île du temps perdu (2011), un opéra intergénérationnel en coopération avec le CREA – Centre d’Eveil Artistique d’Aulnay-sous- Bois et Ferrat (2012), un spectacle de théâtre musical et cirque avec 90 seniors.

En 2013-2014, la compagnie crée Doctor Dapertutto, hymne à la liberté et à l’amour du théâtre, inspiré de la vie et de l’oeuvre de Vsevolod Meyerhold. Ce spectacle est composé de deux parties : une déambulation participative, intégrant de 30 à 50 amateurs de théâtre et une fresque théâtrale, mêlant théâtre gestuel, cirque, danse, et musique en direct, avec une équipe de 22 personnes.

Les créations du Teatro del Silencio ont été présentées à travers les grands festivals de théâtre en Amérique Latine et en Amérique du Nord, en Europe, en Afrique du Nord ainsi qu’en Asie.

Mauricio Celedon travaille comme metteur en scène ou conseiller aux projets d'autres compagnies européennes : Cirque Baroque, Athra, Metalovoice, Générik Vapeur, Karlik Danza Teatro, Arán Dramática et Samarkanda Teatro.

En 2003 et 2004, il assume la direction artistique du Projet européen Dante ou la Divine Comédie de la Rue, en Espagne, France, Italie et Pologne. Parallèlement, il développe depuis plus de vingt ans une intense activité de formation en Europe et en Amérique Latine.

Distribution

Directeur artistique et metteur en scène : Mauricio Celedon

Compositeur et directeur musical : Jorge Martínez Flores

Scénographe : Marcelo Pizarro - En complicité avec le chef constructeur : Panxo Jimenez

Costumes : Claudia Verdejo

Artistes chorégraphiques : Francesca Domenichini, Yasminee Lepe.

Artistes circassiens : Bérangère Barathon, Amélie Kourim, Laure Sinic.

Artistes dramatiques : Guillermina Celedon, Luis Hormazabal, Panxo Jimenez, Claire Joinet, Julie Jourdes, Karelle Prugnaud, Dmitri Rekatchevski, Antonia Vasilakou, Claudia Verdejo.

Artistes musiciens : Jean-Paul Beirieu, Julie Biereye, François Morel.

Assistant chorégraphique : Lhacen Hamid Ben Bella

Directeur technique et artificier : Stéphane Najma

Technicien cirque : Michel Arias

Régisseur son : Francisco Araya

Constructeur et technicien : Clément Dreyfus

Coordination et administration : Fanny Enjalbert

Gestion : Marie Graindorge – Art Rythm Ethic

La compagnie est conventionnée par la DRAC Ile-de-France et reçoit une aide de la Région Ile-de-France pour un emploi tremplin.

Résidences et Coproductions : Le Moulin Fondu-Centre National des Arts de la Rue-Noisy-le-Sec, L’Atelier 231-Centre National des Arts de la Rue-Sotteville-lès- Rouen, Le Parapluie-Centre International de Création Artistique-Aurillac, Les Ateliers Frappaz-Centre National des Arts de la Rue-Villeurbanne.

Résidences : La Parole Errante-Montreuil, Festival International de Théâtre-Bejaïa (Algérie), Fabrique éphémère pour les arts de la rue-Sites artistiques temporaires de la SNCF-Paris.

Subventions : Conseil Régional d’Ile-de-France-Dispositif Aide à la création Arts de la Rue-2016.

En cours : Ministère de la Culture et de la Communication-Direction Générale de la Création Artistique (DGCA)-Aide à la Résidence de Production Art de la Rue-2017, ADAMI, SPEDIDAM.

LE PARAPLUIE > RESIDENCES A VENIR

LA FRANÇAISE DE COMPTAGES

Vous en voulez

Résidence du 28 février au 25 mars 2017

LA FAUSSE COMPAGNIE

VibratO

Résidence du 26 mars au 6 avril 2017

COMPAGNIE LUCAMOROS

La Tortue de Gauguin

Résidence du 6 au 26 avril 2017

ORDINARY DAMAGED MOVMENTS

Oracles

Résidence du 27 avril au 6 mai 2017

LA FABRIQUE FASTIDIEUSE

Vendredi

Résidence du 7 au 22 mai 2017

KIE FAIRE-AILLEURS

Looser(s)/Chroniques de la troisième Zone

Résidence du 23 au 26 mai 2017

ASSOCIATION RHIZOME - CHLOE MOGLIA

La Spire-Topos Topoï

Résidence du 17 au 30 juillet 2017