rugby tribunes stade jean alric 900

La politique sportive

Une politique en mouvement, réfléchie et solidaire

En 2003 l’équipe municipale a défini sa politique sportive pour la durée de son mandat qui a été prolongé puisque c’est la même majorité qui a été reconduite en 2008. Il y a donc une continuité intéressante de la logique du projet sportif sur AURILLAC. Ce qui lui donne une pérennité reconnue par tous les acteurs sportifs locaux. Prenant en compte le dynamisme de la vie associative dans notre ville (12 897 licenciés pour 31 340 habitants), le projet  sportif a évolué et peut se découper en cinq axes différents et complémentaires à la fois. Chacun de ces cinq grands axes bénéficie à l’ensemble des acteurs sportifs aurillacois.

Les axes du projet sportif

• L'éducation par le sport et l'animation sportive de la cité

Ce thème symbolise à lui seul la prise en compte d'une politique sportive municipale, d'une part par son caractère non-obligatoire et, d'autre part, parce que c'est un maillon fort et indispensable de la chaîne sportive locale et du service public sportif.
Le dispositif "sport découverte sport de la ville" (SDSV) qui propose des animations sportives pour les 6-17 ans, a maintenant plus de 10 ans. Les interventions ciblent les enfants sur le temps scolaire, les adolescents pendant les périodes de vacances et les mercredis après-midi, et en marge, des interventions sont réalisées auprès des enfants en bas âge dans les crèches, et les personnes âgées dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (E.H.P.A.D.). Des conventionnements sont effectués avec l'Education Nationale, les associations sportives locales et un partenariat de terrain s'exerce avec l'USEP pour la mise en place de ce dispositif qui tient à cœur à la municipalité. Pour l'année 2010, 4 éducateurs de la mairie travaillaient sur ce programme, aidés en cela par 31 autres éducateurs d'associations.

• Le rapport avec les associations, les clubs et le subventionnement

C'est un axe essentiel et structurant du projet sportif municipal.
En effet, d'un point de vue strictement municipal, les conventions de développement en cours avec les principales associations locales mettent l'accent sur le lien social caractéristique de ces associations qui oeuvrent vraiment pour le bien-être des citoyens 
aurillacois de tous âges. Elles sont au nombre de huit.
D'autre part, la commune contractualise avec les clubs évoluant au niveau national. Ces conventions d'objectifs, mettent l'accent sur le niveau de pratique atteint par l'équipe fanion ainsi que l'engagement dans la formation et le développement des écoles de sport. Ces conventions vont être revues en 2011 en insistant sur les critères d'intérêt général suivants :
    - la formation, perfectionnement et insertion scolaire ou professionnelle des jeunes sportifs du centre de formation.
    - la participation aux actions d'éducation et d'intégration ou cohésion sociale.
    - les actions pour l'amélioration de la sécurité du public et de lutte contre la violence.    
                          
Enfin, la ville d'Aurillac tient à ce que chaque association perçoive une aide minimum pour son fonctionnement. Cette subvention est calculée selon des critères prenant en compte le nombre de licenciés, le nombre de jeunes et le total des kilomètres parcourus pour les déplacement en compétition fédérale. Elle accorde également à chacune des 64 associations répertoriées, des créneaux à titre gracieux dans les équipements sportifs municipaux.


• Les exigences et problématiques techniques et administratives

Pour mener à bien ses missions de gestion des équipements sportifs représentant 973 321 m² sur Aurillac et de développement du sport, la commune se dote, pour juin 2011  d'un  bâtiment, appelé Espace Hélitas, pouvant accueillir les services administratifs, les éducateurs, une partie des services techniques du sport et les bureaux de l'Office 
Municipal des Sports. Ce regroupement permettra une meilleure coordination des 20 agents travaillant au sein du service et une plus grande souplesse d'adaptation. Cet équipement se situe dans un cadre dédié au sport avec le stade de rugby Jean Alric et les terrains de tennis découverts de la commune. De plus, un espace réservé à la pratique de l'escalade se situera dans ce bâtiment. Ce projet a engendré pour la ville un coût budgétaire conséquent avec près de 5 millions d'euros investis dans ces travaux 
débutés en septembre 2009. Cela confirme la volonté municipale de conforter l'efficacité des activités du service des sports.

• L'organisation d'évènements sportifs

On peut affirmer que ce pan est développé d'une manière très satisfaisante sur Aurillac tant sur les impacts liés à ces évènements que par l'organisation en elle-même. Pour preuve, les réceptions des championnats de France cyclistes en 2007, du tour de France en 2008 et pour 2011, de Paris Nice en 2010, des ½ finales de la coupe Gambardella Crédit Agricole de football en 2010 pour ne citer que les plus récentes. Notre plaine de jeux de La Ponétie équipée de 9 terrains, de 16 vestiaires et d'une aire d'accueil  conséquente permet l'organisation de grands regroupements sportifs. Cet espace est toujours très apprécié des équipes visiteuses.
L'espace Hélitas et la future tribune au stade Jean Alric (prévue en 2012) pourront permettre une ouverture sur une autre nature évènementielle.

• La place et le rôle de l'Office Municipal des Sports

Cet organisme tient une place importante dans notre commune en jouant le rôle d'interface entre les associations sportives et la commune. C'est pourquoi il a été intégré à notre Espace Hélitas mentionné plus haut. En effet, tour à tour décisionnaire des créneaux des infrastructures et pilote du subventionnement des associations (élaboration des critères), il est important d'intégrer ce maillon de la chaîne sportive aurillacoise à travers la politique sportive municipale et les missions conférées au service municipal des sports et par conséquent, de soutenir cette association.